Hélène Caussignac

Helene Caussignac

La fréquence de la vie

Il n’y a que deux fréquences en ce monde, et ce sont l’amour et la peur. Nous les êtres humains, sommes des postes de radio toujours allumés, nous sommes connectés à chaque instant à une de ces deux fréquences, et à chaque instant nous faisons le choix de celle dans laquelle nous vibrons. Le problème est que pour la grande majorité d'entre nous, ce choix est inconscient.
Quand nous naissons sur terre, nous sommes naturellement connectés à l’énergie d’amour. D’ailleurs, tout le monde, les humains et toutes les formes de vie, de la fourmi jusqu'aux galaxies, est connecté à l'énergie universelle de vie, sinon nous ne serions pas là pour en parler, car ce n'est pas l'autre énergie, celle de la peur, qui pourrait faire fonctionner les êtres physiques si complexes que nous sommes et dont aucune science n'a pu faire le tour. L’énergie de l’amour est originelle et n’a jamais été créée, c'est elle qui crée et fait vivre tout ce qui existe, c'est l'intelligence universelle absolue. Il existe de nombreux mots pour nommer cette énergie, et certains l’appellent Dieu.
Mais dans notre monde des formes de vie manifestées, il existe aussi une vibration plus basse, créée par les humains quand ils ont commencé à penser et qu’ils ont constaté que dans ce monde, les formes sont impermanentes et meurent. Cette énergie est celle de la peur.
Comme nous avons tous appris à vivre dans cette dimension lourde des formes matérielles, nous avons en premier lieu appris à nous connecter à la peur. Tout le conditionnement venu de l’éducation telle qu’on la conçoit aujourd’hui prend sa base dans la peur, la peur de tous les dangers, physiques ou émotionnels, qui jalonnent notre chemin de vie dans ce monde et en définitive, la peur de la mort. Cette constante connexion à la peur nous fait, relativement tôt en termes d’âge, perdre le contact avec l’énergie universelle de l’amour. Même s’il est impossible d’en être réellement coupés, la majorité des humains, dans notre évolution actuelle, n'y sont pas connectés consciemment. Et n'étant pas conscients de la formidable et éternelle énergie de vie qui est leur essence même, ils sont inconsciemment connectés à l'énergie de la peur, peur de perdre ce qu'ils pensent être la vie qu'ils ont.
Mais nous n'avons pas une vie nous sommes la vie, qui s'exprime dans une forme humaine. Et c'est la forme humaine parce qu'elle est la forme de vie la plus complexe de l'évolution qui doit maintenant évoluer vers la reconnaissance de son essence. Parce que notre cerveau est capable de choisir sa connexion nous devons apprendre à devenir conscient de ce choix pour le faire enfin en conscience.
Pour se reconnecter consciemment à l’énergie de l’amour qui déjà sustente toutes nos cellules et qui en réalité est ce qui nous permet de vivre, il ne s’agit pas d’ajouter quoi que ce soit à ce que nous sommes. Il s’agit au contraire d’enlever ce qui nous empêche aujourd’hui de voir cette réalité, c’est-à-dire les nombreux voiles de nos conditionnements, qui nous masquent pour la plupart totalement la réalité des choses, nous rendant totalement inconscients de notre vraie nature, qui est l’amour. Pour pouvoir enlever ces voiles, le premier pas est de les voir et pour cela, il faut se retourner vers soi et faire face à nos peurs, les regarder pour en reconnaitre la nature illusoire. Quand cela est fait, les conditionnements tombent comme de vieux vêtements qui ne sont plus nécessaires et qui entravent bien plus qu’ils ne protègent. Cela semble au départ très difficile et souffrant, car cela fait remonter toutes les choses qu’on a enfouies dans l’ombre de nos inconscients, en oubliant que ce n’est pas parce que les peurs sont inconscientes qu’elles ne dirigent pas nos vies, bien au contraire. Comme le disait très justement Carl Gustav Jung, « tant que vous n’aurez pas rendu l’inconscient conscient, il dirigera votre vie et vous appellerez ça le destin ».
Quand nous saurons choisir en conscience à quelle fréquence, de l’amour ou de la peur, nous souhaitons nous connecter et vivre, nous choisirons naturellement l'amour, le monde de peur que nous connaissons aujourd'hui disparaîtra totalement et nous pourrons vivre en totale intelligence avec les autres, la nature et l’univers.

Generic placeholder image

Voir la Video sur YouTube